Les actionnaires à la fête, c'est l'UMP qui régale (Liberation)

Publié le par laurent

Libération,  samedi 22 octobre 2005, par Hervé NATHAN - Extrait :

"Alors que le débat budgétaire bat son plein à l'Assemblée nationale, trois nouvelles se sont télescopées cette semaine. Mercredi, une étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) mettait en évidence le gros cadeau fiscal que la réforme du barème de l'impôt sur le revenu (IR) promet pour les plus hauts revenus (Libération de vendredi). Jeudi, Thierry Breton annonçait une autre mesure devant le Sénat : les actionnaires seront exemptés de la taxe sur les plus-values (27 %) s'ils conservent leurs titres pendant au moins huit ans. Enfin, vendredi, un amendement UMP au projet de loi de finances pour 2006 a été adopté, proposant au titre de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) un abattement de 75 % pour les actions détenues par les dirigeants (et les salariés) d'entreprises pendant au moins six ans .

Jackpot.
Ces trois dispositifs ont au moins un point commun : ils concernent au premier chef les grands patrons des entreprises cotées au CAC 40, qui cumulent souvent de très hauts salaires et un portefeuille d'actions confortable, souvent investi dans leurs sociétés. Ils gagneront sur les trois tableaux : moins d'impôt sur le revenu, moins d'ISF (1) et moins d'imposition des plus-values lors de la revente de leurs actions. Dans ce dernier cas, les stock-options pourraient représenter un vrai jackpot : acquises gratuitement ou payées peu cher, ces actions, au bout de huit ans, ne seront soumises ni à l'ISF, ni au prélèvement libératoire lors de leur vente."



...............................................................................L'article complet sur le site de Libération

Publié dans Politique

Commenter cet article