Anything else - W. Allen 2003

Publié le par hommoinsun


Jerry (Jason Biggs), et Dobel (Woody Allen) sont  écrivains comiques. L'un est jeune, attaché à un agent dont il est le seul artiste, l'autre est vieux, paranoïaque  et a un avis sur tout. Jerry se raconte à Dobel lors de leurs promenades dans central park. Il lui parle de sa petite amie, Amanda (Christina Ricci) ,hystérique, dont la mère vit avec eux. Ainsi seront abordés les grands themes chers à Woody Allen: la mort, l'amour, le désir, la psychopathologie de la vie quotidienne.



A noter une apparition de Diana Krall lors d'une scène au Village Vanguard.



Une succession de repliques magistrales:


- "Tu sais, c'est pas in vino veritas. Mais in eros veritas."



- "Il y a des années un excellent écrivain comique a écrit un livre très drôle avec un titre vraiment profond. Ça s'appelait : "Ne faites jamais confiance à un conducteur de bus nu."
Tu serais surpris de savoir combien de gens font cela, et même pire. "


- "Dans ton cas, Falk,  il y a une blague séminale qu'Henny Youngman racontait et que je trouve parfaite. Elle illustre parfaitement ce qui te concerne. Un type entre dans le cabinet d'un docteur :
     "Docteur, ça fait mal quand je fais ça."
 Le docteur répond : "Alors arrêtez de le faire."
Réfléchis à ça..."



- "Les blagues c'est très profond,
Falk, vraiment.  J'en connais une vieille sur un boxeur pro dans le ring. Il se fait casser la figure. Et sa mère dans le public le regarde se faire massacrer. Elle di à un curé à côté d'elle :
         "Mon Père, priez pour lui."
Le curé répond : "Je veux bien, mais s'il savait boxer, ça aiderait."
Cette blague donne une meilleure idée de ce que j'appelle : "Oui, et alors ?" Que la plupart des bouquins de philo."


- "Pourquoi es-tu en analyse ? Tu as peur de dormir seul. Quoi d'autre ?
- "La peur de la mort.
- "C'est marrant. J'ai ça aussi ! Mon chien de même. C'est courant chez les créatures vivantes. "




- "C'est drôle. Il y a des années j'étais dans un taxi... Je parlais à cœur ouvert
avec le chauffeur de tous les trucs dont tu discutais : La vie, la mort, l'univers vide, le sens de l'existence, la souffrance humaine. Et le chauffeur de taxi m'a dit : "Vous savez, c'est comme le reste." Réfléchis à ça..."



- "Tu crois que la physique quantique a la réponse ? Quel intérêt ça a pour moi que le temps et l'espace soient la même chose ?
je demande à un type quelle heure il est, il répond 10 km ? Ça rime à quoi ?"



- "Falk, si un mec vomit sur scène à Carnegie Hall, on trouvera toujours quelqu'un pour appeler ça de l'art."



- " Tu sais, depuis la nuit des temps, les gens ont peur, ils sont malheureux et morts de trouille. Ils ont peur de vieillir et il y a toujours eu des prêtres et des chamans et maintenant des psys pour leur dire "Tu es terrorisé, mais je peux t'aider. Bien entendu, ça te coûtera de l'argent." Ils ne peuvent pas vous aider,
car la vie est ce qu'elle est."



- " Si la vie n'a pas de sens, pourquoi choisir de vivre ?
Dobel dit qu'on ne choisit pas, notre sang choisit pour nous.
A quoi ça se résume si je meurs ?
Freud dit au sexe et au travail.
Dobel dit que le travail donne l'illusion d'un sens, et le sexe l'illusion de la continuité."


- "Elle porte un diaphragme ? Pourquoi ne pas prendre la pilule ?
- C'est hormonal. La pilule la rend folle.
- La pilule la rend folle ? Falk, elle l'est déjà ! Le Pentagone devrait utiliser
ses hormones pour la guerre chimique !"


-  "Dobel dit que les crimes des nazis étaient si énormes, que si, comme pénalité, toute l'humanité disparaissait, on pourrait dire que c'était justifié..."

Publié dans Cinéma - Woody allen

Commenter cet article

laurent 25/10/2005 21:55

A voir et revoir et rerevoir et rererevoir et...