Les milices de Sarkozi

Publié le par laurent

Et bien voilà: maintenant la création de milices...

LIBERATION le vendredi 13 janvier 2006 ++++lien +++++

Enrôler les citoyens dans la politique sécuritaire

Le ministre crée une «réserve de la police nationale», composée de volontaires.

Par Patricia TOURANCHEAU



De sa casquette de ministre de l'Intérieur qu'il juge trop étroite, Nicolas Sarkozy a sorti quelques nouveautés, à commencer par la création d'une «réserve citoyenne de la police nationale» qui donnerait un coup de main dans sa «lutte résolue contre les bandes». Il entend utiliser les citoyens qui, comme les sapeurs-pompiers volontaires, «veulent donner un peu de leur temps pour apporter leur contribution à la création d'une meilleure sécurité» et en trouver 1 000 en 2006. «Ils seront agréés par la police, porteront des signes distinctifs», a-t-il précisé, mais «n'auront aucune prérogative de puissance publique, ne seront pas armés, ne participeront à aucune mission de police». Il les cantonnerait dans «des missions de médiation, de relation avec la population, de sensibilisation à la loi et à la bonne conduite». Sans plus de détail. Ne s'agit pas plutôt de milices de quartier labellisées police nationale ? Ou d'une copie du système anglais des «voisins» qui patrouillent autour de leurs maisons ? Place Beauvau, on jure qu'il n'est question «ni de milices citoyennes ni de garde nationale» : «Il s'agit de permettre aux bonnes volontés, aux associations qui nous ont sollicités, de faciliter et d'apaiser les relations entre la police et certains membres de la population, de mettre en garde des gens au comportement agressif ou prédélictueux», à l'instar «des correspondants de nuit», qui jouent un rôle de médiation de proximité.

...

 

Publié dans Politique

Commenter cet article

francois 23/01/2006 15:23

et ben voilà un travail pour des psychologues ! c'est payé combien ?