Amok - Zweig

Publié le par laurent

Aux Indes, un médecin sur un bateau raconte une histoire au narrateur: comment, quelques temps plus tôt, une femme est venue le voir, pleine d'orgueil et de fierté, sûre d'elle, pour lui demander de la faire avorter. Voulant mettre à l'épreuve le mépris qu'elle lui montre, et se sachant le seul médecin suffisamment doué pour mener à bien une telle opération, interdite par la loi, il dit ne vouloir accepter que si elle veut bien se donner à lui. Elle s'enfuit de suite. Terriblement honteux, et apprenant que cette femme appartient à la haute société, et que son mari parti en voyage revient dans quelques jours, il tente tout pour s'excuser et accepter cette opération. Mais elle le rejette, feint de l'ignorer; lui en devient fou, de la folie d'Amok, cette folie des Indes lorsque le soleil brûle et que l'air vous fait suffoquer. Finalement, au bord de la mort pour avoir tenté d'avorter avec une vieille rebouteuse indienne, elle l'appelle à son chevet, mais il ne peut plus rien pour elle. Le lendemain du jour où le médecin fait ce récit, lorsque le bateau arrive, le narrateur apprend que l'homme s'est suicidé, s'attachant à la tombe de la femme qu'il était chargé de rapatrier, et les jetant à l'eau.

http://www.stefanzweig.org

"Les oeuvres de Stefan Zweig comptent parmi les plus lucides tragédies modernes de l'éternelle humanité. Amok est de celles-là, avec son odeur de fièvre, de sang, de passion et de délire malais... Amok est l'enfer de la passion au fond duquel se tord, brûlé mais éclairé par les flammes de l'abîme, l'être essentiel, la vie cachée." (Romain Rolland)

Publié dans Lectures

Commenter cet article