"Livre noir de la psychanalyse", la main dans le sac, par Serge Tisseron dans le Monde - 05-10-2005

Publié le par laurent

LE MONDE | 05.10.05 | 13h48 

"Livre noir de la psychanalyse", la main dans le sac, par Serge Tisseron

Je n'aurais pas pris la plume contre Le Livre noir de la psychanalyse si je n'avais pas une bonne raison de le faire. L'essentiel a en effet été dit : en fait de scoop, il s'agit d'une reprise de travaux historiques en partie vrais et en partie discutables sur la psychanalyse, assortie d'une haine féroce à l'égard de celle-ci et d'une campagne promotionnelle pour les thérapies cognitives et comportementales.

 

 
D'autres ont aussi souligné que la psychanalyse dont ces auteurs débattent – ­ celle que Freud pratiquait il y a un siècle ­ – a bien changé et qu'il conviendrait d'en tenir compte. Bref, c'est un peu comme si on prétendait juger aujourd'hui les thérapies cognitives et comportementales à l'aune des écrits de Watson. Pourtant, les auteurs de ce pamphlet continuent à être cautionnés d'une certaine rigueur scientifique. Or c'est cette image qui me paraît devoir être remise en cause. Il se trouve en effet que je suis cité dans cet ouvrage.

Cette citation, dont il est indiqué en note qu'elle est extraite de mon livre Nos secrets de famille (éditions Ramsay), se trouve page 492 du Livre Noir [dans la contribution de Didier Pleux]. Je suis censé vouloir y démontrer par un argument "psychanalytique" le risque, pour un enfant, d'être soumis à un secret de famille. La phrase en question est la suivante : "Cela provoquera alors chez lui une scission entre sa vitalité biologique et sa vitalité sociale. On ne peut pas mentir à l'inconscient, il connaît toujours la vérité."

Le problème est que cette phrase est totalement inventée. Les mots qui la constituent, tels que "vitalité biologique" ou "vitalité sociale" ne correspondent pas à mon vocabulaire, et je n'ai jamais écrit nulle part que l'inconscient "connaît" quelque vérité que ce soit. Bref, cette phrase qui m'est attribuée relève à mes yeux d'un jargon absurde.

( la suite...)

Commenter cet article

francois 09/10/2005 23:06

mais c'est n'importe quoi cette rectification !
tisseron est très mesuré dans ses mots, la rectification moins non ?
Tisseron prend à témoins les 600 000 lecteurs du Monde... Tisseron terroriste !!!

francois 09/10/2005 23:01

je vais finir par prendre au sérieux ces polémiques si ça continue
ou tout au moins par croire qu'il y a des gens qui croient vraiment que la psychanalyse et les ttc sont comparables... me demande même s'il faudrait pas écrire un article là dessus.
ou une thèse, c'est bien raccoleur comme sujet ça non ? y a de quoi se composer un jury extraordinaire avec un sujet pareil...

Laurent 09/10/2005 19:37

Une réponse à l'article de Tisseron a été publiée par la maison d'édition du livre noir.
La citation attribuée à Tisseron était en fait de Dolto (il y avait un coquille dans la note de bas de page)

Lire le rectificatif de l'editeur: http://www.arenes.fr/livres/page-livre1.php?numero_livre=119&num_page=580&numero_sommaire=28

bitter-sweet 08/10/2005 18:14

Marrant mais j'ai acheté ce bouquin cette semaine..
Je doute concernant cette bonne vieille méthode de psychanalyse, là ou je n'ai aucun doute c'est sur le fait que Freud ait été un type génial.
Par contre imposture (inconsciente :-))ou non, je n'en sais rien encore, je sais juste qu'il existe des méthodes thérapeutiques bien plus courtes et moins onéreuses donc plus à la portée du plus grand nombre..

francois 08/10/2005 00:33

oui, non mais alors si les psychanalystes commencent à se défendre c'est pas loyal hein !